Current track
TITLE
ARTIST


LA VERRERIE EN RESTAURATION

foodradio

Bonjour à toutes et à tous.

Je suis ravi d’accueillir au micro de FoodRadio, Charles ROUILLON, qui va nous accompagner sur une série d’interview sur le vin au restaurant restaurants. Il est consultant en vins auprès de ombreux restaurateurs et compte près d’une douzaine d’année d’expérience dans le monde de la sommellerie en France et à l’international.

Aujourd’hui Charles va nous donner des conseils pour mieux choisir sa verrerie ?

Bonjour Charles ROUILLON, quelles sont vos activités au sein de Vin Expertise Rouillon ?
Pensez-vous qu’il est important d’avoir une verrerie adaptée pour ses vins et pourquoi ?

 Le petit verre ballon qui va avec tout est un peu obsolète. Quand vous arrivez dans un restaurant et que vous avez de beaux verres sur la table, vous avez envie de l’utiliser. Il est difficile d’avoir les verres à vin pour tous les types de vin (généralement les régions viticoles ont leur verre). Cependant avoir des verres à vin blanc et des verres à vin rouge me semble déjà être primordial.

Quelles erreurs sont souvent commises au sein des restaurants sur l’utilisation de la verrerie ?

 Le choix de la verrerie en lui-même, les fabricants font de magnifiques verres, si pour le visuel, cela peut paraître agréable, pour notre sens olfactif ça ne l’est pas toujours, l’esthétique ne fait pas tout.
 On évite les coupes à Champagne, le vin reste frais moins longtemps et la perte de bulle est augmentée
 Attention également à l’entretien de vos verres, vérifier bien que vos machines soient bien réglées avec le bon produit, afin d’éviter les traces et les odeurs
 Il n’est pas rare de voir dans des établissements, plus de verres à bière appropriés que de verres à vin, alors certes cela engage des coûts additionnels et notre région est producteur et amateur de bière, je le conçois

Quels conseils aux restaurateurs pouvez-vous donner sur la verrerie ? Finalement mieux vendre le vin ça passe aussi par le choix d’un bon verre de dégustation ?

Oui, en effet, c’est un tout, le vin doit avoir été bien conservé, être servie à la bonne température être versé dans le verre adéquate
 Quand un client vous commande une bouteille qui sort de l’ordinaire, il sera sensible d’avoir des verres qui mettront en lumière tout le potentiel du vin. Peu de restaurant propose également de carafer un vin ce qui prend peu de temps et modifie complètement l’expérience de votre client. On rappelle on carafe les jeunes vins pour qu’ils s’oxygènent et qu’ils s’ouvrent, on décante des vins plus vieux pour séparer la partie liquide de la partie solide. Le décantage est un peu plus délicat bien qu’assez simple, c’est plus dans la prise de décision de décanter ou de ne pas décanter des vins qui sont fragiles.
En revanche pour le carafage pas de risque

Merci Charles ROUILLON, je le rappelle aux auditeurs de Foodradio, vous êtes consultant en vin au sein de Vin Expertise ROUILLON. Merci d’avoir répondu à mes questions.