Current track
TITLE
ARTIST


MIIMOSA SOPHIE CUCHEVAL

FOOD RADIO

L’interview de Sophie Cucheval

 

Bonjour à toutes et à tous.

 

Nous sommes heureux de vous présenter un nouveau partenaire dans la grande famille de Food radio. Je suis en ligne avec Sophie CUCHEVAL, directrice des opérations de MIIMOSA, la 1ère plateforme de financement participatif exclusivement dédiée à l’agriculture et à l’alimentation.

 

Bonjour Sophie CUCHEVAL. Présentez Miimosa aux auditeurs de Foodradio ?

 

Bonjour Clément, bonjour à tous les auditeurs de FOODRADIO. Merci de nous donner la parole aujourd’hui. Alors MIIMOSA est effectivement la première plateforme de financement participatif dédiée à l’agriculture et à l’alimentation. Nous permettons à des agriculteurs, à des entrepreneurs dans l’alimentation de financer leurs projets auprès du grand public.

Pour cela nous proposons deux outils de financements qui sont adaptés finalement à la diversité de leur projet et de leur situation.

D’une part le don avec contrepartie : qui permet à des porteurs de projet, de financer un projet auprès de citoyens et de les remercier avec des contreparties en nature, donc des produits de leur exploitation, des séjours, des expériences, etc …

Et puis nous avons un deuxième outil lancé en début d’année 2018 : le prêt participatif ou le prêt rémunéré qui permet cette fois ci à des agriculteurs, à des acteurs de l’alimentation d’emprunter de l’argent directement auprès des citoyens et de les rembourser ensuite sur une durée donnée et à un taux d’intérêt donné.

Côté citoyen l’intérêt de devenir acteur de son agriculture et de son alimentation, soit en participant à des projets à travers le don et donc en découvrant des produits des exploitation ou encore des endroits, soit en plaçant sont argent à un taux entre 2 et 5 %, et de placer son argent dans l’économie réelle.

Très prochainement nous proposerons un troisième outil qui sera dédié aux transitions du secteur agricole et qui permettra aux citoyens de financer des projets plus important au côté de personnes morales, on sera là donc sur des thématiques surtout de conversion à l’agriculture biologique, d’agro-écologie et d’énergie renouvelable.

 

Quels sont les projets que vous proposez sur la plateforme ? Plutôt des projets d’installation ou de développement d’activité ?

 

Alors on trouve tout type de projets agricoles et alimentaires en France et en Belgique où nous sommes présent également depuis un an et demi.

On peut dire que l’on a 4 typologies de projets : à la fois des projets autour de la production agricole, portés par les exploitants agricoles et toutes filières de l’agriculture.

Des projets de transformation alimentaire, donc plutôt cette fois ci portés par des entrepreneurs de l’alimentation, des artisans alimentaires, des distilleries, des chocolateries, des biscuiteries, des brasseries, …

On a également des projets de valorisation, plutôt du secteur agricole et alimentaire qui sont pour nous des projets importants puisqu’ils participent au renouvellement des générations.

Et puis des projets plutôt d’innovation, portés par des start-up de la Foodtech ou de l’Agtech.

On accompagne en tout cas des projets à tout stade de vie aussi bien au stade de l’installation qu’au stade du développement ou de la diversification d’activité.

 

Donnez nous quelques chiffres sur votre plateforme …

 

Alors MIIMOSA en bientôt 3 ans et demi, a accompagné 1500 projets en France et en Belgique, uniquement sur la thématique agricole et alimentaire. Ce qui représente environ 8 millions d’euros collectés auprès des citoyens pour les agriculteurs et pour les acteurs de l’alimentation.

On a une communauté de près de 90 000 membres qui est donc intéressée par ces thématiques.

Et puis en terme de réussite de projets, ce qui pourrait intéresser les auditeurs qui souhaitent se lancer, on a 76 % de réussite des projets en don avec contrepartie et 100% de réussite aujourd’hui en prêts participatifs.

 

Nous présenterons chaque mois sur Foodradio, des projets à soutenir, quels conseils pouvez vous donner aux porteurs de projets et avez vous quelques exemples de projets qui ont réussi dans la restauration.

 

En terme de conseils, ce qu’on pourrait donner comme meilleur conseil aux auditeurs, je pense c’est au déjà de la préparation de la collecte à savoir : la rédaction, l’illustration, avec des jolies photos voir même avec une vidéo, le marketing des contreparties si on est dans la cadre d’une collecte en dons avec contreparties. Tout cela est important et les porteurs de projets sont accompagnés par MIIMOSA, mais ce qui est vraiment crucial c’est la communication que le porteur va faire de son projet, auprès d’un cercle de proches, à la fois un cercle personnel : famille et amis mais également un cercle professionnel : les partenaires, les distributeurs, les fournisseurs, … Un cercle proche qui pourra devenir ambassadeur de la collecte du projet et créer l’effet boule de neige qui est important encore plus en dons avec contreparties, puisque pour aller chercher des connaissances plus indirectes, des inconnus qui pourraient contribuer au projet il faut vraiment fédérer autour de soi, un premier cercle d’ambassadeurs proches important.

En terme de projets dans la restauration, effectivement on peut distinguer des projets plutôt ruraux et des projets urbains. On a eu beaucoup de projets ruraux plutôt sur la thématique de l’agritourisme et donc des agriculteurs qui diversifient leur activité en créant des gîtes à la ferme ou des restaurants à la ferme. C’est une thématique qui nous est cher chez MIIMOSA, et que nous continuons à soutenir cette année puisque on a lancé hier, donc c’est vraiment tout nouveau, un partenariat avec la Start-up AIRBNB, qui viendra cofinancer sur la plateforme MIIMOSA quelques projets lauréats en agritourisme.

En terme de restauration plutôt urbaine, je pense notamment à l’exemple d’un restaurant dans le 3ème arrondissement de PARIS, qui a financé une collecte pour acheter du matériel dans son exploitation puisque c’est un restaurant qui se fournit en direct avec une exploitation située en Ile de France. Effectivement il y a plusieurs projets, et quelque soit la nature du projet, le plus important reste la communication qu’on va en faire.

 

Comment vous contacter, donnez nous l’adresse du site internet et votre présence sur les réseaux sociaux.

 

Alors c’est très simple vous pouvez nous contacter à l’adresse mail : bonjour@miimosa.com , MIIMOSA comme la fleur mais avec deux i : MIIMOSA.

Le site internet est : https://www.miimosa.com et nous sommes présents sur l’ensemble des réseaux sociaux à savoir : Facebook, Twitter, Instagram et Linkedin.

 

Merci Sophie CUCHEVAL, je le rappelle vous êtes la directrice des opérations de MIIMOSA, la 1ère plateforme de financement participatif exclusivement dédiée à l’agriculture et à l’alimentation.

 

Merci Clément.

 

Fin de cette interview, intégralement disponible en podcast sur le site internet https://foodradio.fr , mais aussi dans la rubrique partenaires du site Miimosa.com (https://www.miimosa.com/fr/dv_partenaires/foodradio)

Réagissez sur nos réseaux sociaux Instagram, Linkedin, Twitter ou Facebook en utilisant le hashtag Foodradio.

Bonne journée à l’antenne de FOODRADIO.

 

Un projet chez MIIMOSA : Des volailles exceptionnelles pour des chefs étoilés !