Current track
TITLE
ARTIST


VEGAN VEGETARIEN FLEXITARIEN

FOODRADIO

VEGAN, VEGETARIEN ET FLEXITARIEN PAR SANDRINE DOPPLER

 

 

Bonjour Sandrine DOPPLER, je suis ravi de vous retrouver.  

 

Je le rappelle aux auditeurs de FoodRadio vous êtes Consultante en Agro-Alimentaire spécialisée dans la transition alimentaire

 

Vous en avez l’habitude maintenant, chaque mois nous répondons à une question ou une problématique en lien avec la restauration.

 

Nous avons eu quelques demandes pour traiter du sujet du Véganisme et en quoi les restaurateurs sont-ils concernés ?

 

 

Quelles sont les différences entre Végétarien, Végan ou encore flexitarien ?

 

Végétarien : Le végétarisme est une pratique alimentaire qui exclut la consommation de chair animale. Le végétarien consomme des végétaux, des champignons et des aliments d’origine animale (comme le miel, les œufs, le lait ainsi que leurs produits dérivés)

Végan (ou végétalien) : est un mode de vie consistant à ne consommer aucun produit issu des animaux ou de leur exploitation. Ce mode de consommation exclut la viande et le poisson, mais aussi les produits laitiers, les œufs et le miel.

 

Flexistarime (fléxitarien) :

Ce terme désigne la pratique alimentaire de personnes qui sont principalement végétariennes mais qui, parfois, mangent viande, poisson et autres « produits animaux ». Selon les circonstances, un flexitarien peut manger végétarien ou végétalien chez lui, mais manger des plats incluant de la chair animale lors d’occasions particulières comme aller au restaurant, lors de repas en famille ou chez des amis

 

Comment proposer une offre adaptée à ce régime alimentaire en restauration ?

 

Selon CHD Expert, 5% des Français se déclarent végétariens et 2% végan. Toutefois, 46% des Français souhaiteraient que les restaurants classiques proposent des plats végans.

Il n’est pas indispensable de proposer des plats végans dans un restaurant mais au moins un ou deux plats végétariens. Cela est important pour la perception du public, car même les clients sans appétence particulière pour les plats végétariens voient de manière positive un restaurant qui s’adapte à tout type de demande, compte tenu désormais de l’évidence des problèmes environnementaux.

je rappelle que les nouveaux consommateurs sont sensibles aux restaurateurs qui auront une offre qui s’adaptent à leur mode de vie. Le nouveau consommateur est à la recherche d’expériences nouvelles.

 

 

 

 

 

 

 

 

Quel est l ‘intérêt de proposer une telle offre pour le restaurateur ?

Une offre avantageuse pour le restaurant grâce aux produits rentables et conservables

Une marge optimisée pour le restaurant car les produits végans sont peu coûteux :

Les plats végans et végétariens requièrent des produits basiques, peu coûteux : les légumes et les céréales sont en effet à un prix moindre par rapport à une belle pièce de viande. Cela implique « une marge réellement intéressante pour un restaurant

Une durée de conservation plus longue

Par ailleurs, les produits durent plus longtemps et ne nécessitent pas de contraintes particulières concernant le stockage. Cela permet de négocier plus facilement les prix avec les fournisseurs car l’on peut acheter en plus grande quantité que des viandes par exemple et en une seule fois.

Une exigence en contrepartie pour la qualité du travail du légume

Il faut redoubler d’attention et de soin concernant ces plats et ne pas en bâcler la présentation, ni penser les légumes comme un accompagnement. L’idée est de les travailler en les sortant de leur aspect accessoire.

Selon les chefs travailler des plats végétariens demande de miser sur l’originalité du plat en cuisinant le légume comme l’élément principal.

 

 

Comme chaque mois, pouvez vous donner quelques conseils aux restaurateurs pour mieux communiquer si il propose une telle offre.

 

L’équilibre alimentaire et la volonté de se nourrir mieux est une vraie tendance de consommation. Néanmoins, elle ne doit pas mettre de côté la notion de plaisir dans le rapport à l’alimentation des Français. L’offre végétarienne et végan semble donc séduire davantage lorsqu’elle s’inscrit comme une option dans une offre plus globale.  Les restaurateurs doivent donc saisir cette opportunité, être capables de répondre à la demande, sans forcément axer leur offre uniquement sur le végétarien ou le végan.

 

Deux types de communication possible :

La communication discrète de l’offre végan pour attirer de nouveaux clients à priori réticents

La communication à propos du végan peut parfois effrayer les gens qui y sont étrangers. Il faut éviter de trop catégoriser et labelliser cela sur une carte, car souvent, beaucoup de clients vont s’en détourner en se sentant par définition exclu de cette option, car ils n’ont pas un régime particulier et exigeant. Certains restaurants choisissent ainsi de mettre une mention discrète ou tout simplement un symbole. On peut aussi omettre totalement le mot « végétarien » ou « végan » et lister simplement les ingrédients.

 

La communication engagée à propos des bienfaits du végan pour une clientèle informée et déterminée

Pour d’autres, il faut bien communiquer sur les plats végans et sur les bienfaits que les produits apportent nutritionnellement, les avantages environnementaux, etc. Selon lui, le restaurateur a également un rôle d’éducateur nutritionnel et il est important de changer les mentalités afin que les clients poursuivent cette pratique à la maison ou du moins, pour qu’il y ait un certain impact psychologique.

 

Avez vous quelques chiffres à nous donner ?

  • 5% des Français interrogés se déclarent végétariens et 2% végan,
  • 67% des Français connaissent la tendance végan,
  • 1 Français sur 2 consomme occasionnellement végétarien,
  • 2 Français sur 10 consomment occasionnellement végan,
  • 8 Français sur 10 n’ont jamais fréquenté un établissement 100% végétarien,
  • 9 Français sur 10 n’ont jamais fréquenté un établissement 100% végan,

 

 

Quelles études sont intéressantes à lire sur ce sujet, si on veut en savoir plus ?  

 

L’ETUDE CHD Expert : Le tendance végan – 2016

 

 

Un livre à nous conseiller ?

 

Non une étude sur les nouveaux comportements alimentaires des Français : Demain tous flexitarien – Etude OpinonWay pour Bjorg Bonneterre – Septembre 2017

 

Un chiffre pour conclure cette chronique Sandrine ?

  • 46% des Français souhaiteraient que les restaurants classiques de type restaurant à table proposent 1 ou 2 plats végan à leur carte,
  • 43% des Français souhaiteraient que les restaurants classiques de type restauration rapide proposent 1 ou 2 plats végan à leur carte.

 

 

 

Merci Sandrine DOPPLER vous êtes Consultante en Agro-Alimentaire spécialisée dans la transition alimentaire

 

Comme chaque mois, j’ai été ravi de participer à cette chronique ensemble, sur un sujet qui intéresse nos restaurateurs, un nouveau thème le mois prochain. Retrouvez cette interview en podcast sur le site internet de Foodradio.fr et Sandrine le relayera sur son site www.sandrinedoppler.com

 

Réagissez sur nos réseaux sociaux en utilisant le #foodradio Twitter, Instagram, Facebook et Linkedin rejoignez une communauté grandissante et posez vos questions via le formulaire de la page contact sur le site de https://foodradio.fr